Comment choisir son coach professionnel ? 3 illusions, 4 critères.

Commencer un coaching n’est pas toujours facile.Vais-je trouver la bonne personne ? Qu’est ce qui me garantit du sérieux de son approche?  Bref, comment m’y prendre ?

Dans un processus de coaching vertueux, la question du choix est importante. Le coach et le coaché doivent se choisir librement.

Pour que ce choix puisse se faire, il est important de se libérer de 3 illusions et de vérifier 4 critères.

Les 3 illusions :

  • L’illusion du conseil.

Je vais voir un coach pour qu’il m’apporte des

solutions clefs en main. Il est très compétent donc il doit trouver la solution à mon problème. Le rôle du coach n’est pas de vous conseiller mais de créer les conditions pour que vous trouviez vous-même vos solutions. C’est vous qui travaillez ! Le coach peut parfois vous donner un avis mais ce n’est pas le centre de son intervention.

  • L’illusion de la thérapie.

Le coaching a indéniablement une dimension psychologique mais le rôle du coach n’est pas de soigner. Un bon coach est très clair sur ce point dès le début de la relation. Le coaching professionnel reste dans le domaine du potentiel de développement professionnel.

  • L’illusion du résultat.

La question du résultat dépend de plusieurs facteurs : de vous d’abord et de votre volonté d’évoluer, du contexte de vie et de l’action du coach. Le temps pour atteindre les objectifs peut varier d’un coaching à l’autre. Le coach a une obligation de moyen et non de résultat.

Les  4 critères qui peuvent vous aider à choisir :

  • Vérifiez le niveau de formation et d’expérience de votre coach.

Un coach est un professionnel qui doit avoir des compétences reconnues. Evitez les coachs qui se disent coach mais qui ne sont pas spécialisés dans les questions professionnelles. (Sportif, de vie, nutritionnistes …)

Le coach professionnel fonde son intervention sur des modèles théoriques, des outils et des méthodes, il maitrise un savoir-être qu’il a appris lors de sa formation et qu’il a eu l’occasion de pratiquer.

Lors du premier entretien vérifiez la formation du coach. Les coachs JD Executive ont tous été formés dans une école reconnue par les organisations professionnelles (International Mozaic, ICF)

Cette formation associée à son expérience professionnelle doit vous garantir que le coach possède une bonne connaissance du management dans les organisations.

  • Ressentez vous une bonne qualité relationnelle ?

Un bon coach a fait un travail sur lui-même et adopte une posture de présence qui laisse de la place à l’autre dans la relation.

Si vous sentez lors du premier rendez vous que la relation ne s’installe pas, que par exemple le coach prend une place trop grande, ou que vous n’arrivez pas à lui faire confiance, cherchez quelqu’un d’autre.

Ce point est très important car le travail de coaching se fait dans la relation. L’alliance entre le coach est le coaché est indispensable.

  • Le coach vous a-t-il proposé un cadre clair ?

Un coach professionnel  doit vous proposer un contrat d’intervention. Pour construire avec vous ce contrat, il devra vous proposer un cadre clair. Par exemple, il doit vous garantir formellement la confidentialité de vos échanges, ce sujet ne doit pas rester implicite.

Il devra aussi analyser avec vous votre demande de coaching et identifier les résultats attendus.   C’est un pré requis indispensable.

Si ce travail n’est pas fait vous pouvez douter du professionnalisme du coach.

  • Le coach vous laisse-t-il une totale liberté ?

Enfin, le coach doit laisser le coaché arrêter à tout moment la prestation. En règle générale un délai d’annulation de la séance est prévu au contrat.

Vous cherchez un coach contactez nous pour un premier rendez vous

[wpforms id= »71″]