Le coaching et les inférences …

Hier un coaché me raconte : « Entendant le bruit de la pluie sur ma terrasse, je demande à mon fils de mettre un K-WAY. Il me lance : « Mais papa il ne pleut pas ! ». Je ne veux pas y croire jusqu’au moment ou je comprends que ma voisine arrose son jardin ! » Cette histoire banale est intéressante : ce coaché a fait une inférence !  

Une inférence c’est admettre une proposition en raison de son lien avec une proposition préalable considérée comme vraie. Le phénomène a été décrit par C. Argyris (l’échelle des inférences).

Nous construisons notre réalité à partir de nos croyances. Le problème est que nous cherchons souvent à renforcer ces croyances même si cela implique de tordre la réalité.

Comment faisons-nous ? Dès le départ, nous sélectionnons les données de la situation qui confirment nos croyances, puis nous donnons un sens et enfin nous prenons des décisions selon cette sélection. Nous faisons tout cela sans avoir conscience de notre zone aveugle. Résultat : nous persistons dans notre scénario.

Le coaching permet de prendre conscience de ses inférences, d’être plus conscient de ses croyances et de son processus de décision. Utile pour soi et les autres !